Voyance : Positiver

Parapsychologie
Parapsychologie
Parapsychologie

Salon Parapsy

J’ai fait un tour au Salon Parapsy de 2014. Dans le principe du maximum d’ouverture d’esprit et de jouer la saisie d’opportunités quand elles se présentent. Ici, la question n’est pas d’y croire ou pas. Juste un commentaire avec mon esprit cartésien et aussi de savoir ce que nous pourrions en tirer comme leçons pour notre propre réussite.

Tout d’abord, il y a une grande partie de professionnels présents dans le salon qui sont des voyants et des médiums. En réalité, tous sont voyants. J’en ai vu très peu qui travaillaient encore avec la boule de cristal. C’est peut-être devenu du folklore. Ce n’est plus à la mode, tellement cela a été ridiculisé par les médias et les clichés humoristiques populaires. Les voyants « traditionnels » travaillent avec un support, aujourd’hui principalement avec des cartes. Les autres, un peu moins nombreux travaillent sans support. Ce sont les médiums, qui par l’intermédiaire d’un « flash », devinent ce que vous avez comme problème, et surtout prédit votre avenir.

Support et Questions

Questions de Voyant
Questions de Voyant

Les voyants qui travaillent avec un support font parler le support. Ou plutôt, parlent à partir du support. Par exemple, pour les cartes, elles sont tirées, une ou plusieurs fois au hasard. C’est le principe du tirage. Quand le hasard du tirage a fait son travail, le voyant commence à l’interpréter. Ce tirage est précédé de deux ou plutôt trois questions fondamentales : « Vous vous prénommez comment ? » et « Vous êtes né quand ? » et la troisième question est justement « Quelle est votre question ? » . Ces questions qui peuvent paraître anodines me sont apparues déjà extrêmement gênantes pour ceux à qui elles sont posées. Bien entendu, si une autre personne est en jeu, par exemple dans le cas de relations amoureuses, il est demandé au client de décliner aussi la date de naissance et le prénom de l’autre personne. Ceci pousse la personne qui consulte à donner quelques pistes, car la question qu’elle va poser sera circonstanciée. Exemple « Que va-t-il advenir de notre relation, alors que nous sommes éloignés physiquement maintenant ?  » Il y a l’objet du questionnement et le paradoxe dedans. Les réponses seront construites dans le sens de la question. Bien entendu, le voyant sera habitué, très bien entraîné à dire des choses vagues, symboliques, paraboliques, et la personne qui consulte spontanément va dire, exprimer verbalement la déclinaison concrète des dires du voyant. Ce qui donne de nouvelles informations au voyant qui va pouvoir rebondir dessus. C’est comme si c’était une psychothérapie. C’est un dialogue entre le voyant et le client. Car bien entendu, le client va payer. Soit à la consultation, soit au temps passé. Et là, le temps passe vite ! Et de ce fait, le voyant « n’aura pas le temps » de trop rentrer dans le détail, pour ne pas risquer de prédire des événements qui ne vont pas se passer. Un bon voyant ne va pas être extrêmement précis. Il va rester suffisamment dans le vague et user de paraboles, d’images tout simplement. A chacun de concrétiser cela dans sa tête. Et les faits se dérouleront et chacun interprétera les faits selon sa vision. Vision qui sera influencée par les prédictions. Sachant que les visions sont auto-réalisatrices, je fais court et un peu brutal, les prédictions se réaliseront.

Cartes à Tirer
Cartes à Tirer

Cartes à tirer

Le support c’est aujourd’hui principalement les cartes, hier la boule de cristal, et dans l’antiquité l’Oracle. Le support permet au voyant justement de dire qu’il n’est pas un voyant, ni un devin. En effet, c’est une personne humaine comme nous tous. Il peut lui arriver une mésaventure qu’il n’a pas vu venir ! 😀 . Ça arrive ! Et puis c’est parfois peu crédible qu’il soit réellement devin. Alors, il faut un support. Le support qui n’est pas humain, donc d’un autre ordre que nous est interprété. Le voyant n’est plus un voyant mais un interprète des signes. En numérologie, le voyant interprète les chiffres. Au tirage de cartes, il interprète les cartes. Et sans cinéma, puisque les cartes que nous avons tirées en général de nos propres mains sont visibles, retournées et interprétée en « direct live » devant nos yeux. Le cinéma, avec la boule de cristal, ne marche plus avec nos mentalités actuelles. La plus-value du voyant, c’est d’interpréter les cartes pour nous. Ceci en brodant un peu, nous questionnant habilement et le tour est joué !

Flash

Radar Automatique
Radar Automatique

Les voyants n’utilisant pas de support sont très forts à mon sens. D’abord, afin d’évacuer le sujet, ils se font plutôt appeler « médium ». Je trouve que c’est un non sens, car justement, ils ne transmettent rien. Ils n’interprètent pas quelque chose, le tirage de cartes par exemple. Ils devinent directement ton avenir par l’intermédiaire de ce qu’ils appellent un « flash ». Je ne sais pas s’ils sont flashés ou s’ils nous flashent. Et dans le cas où, ils sont flashés, c’est nous qui les flashons ou c’est un être supérieur, comme dieu ou l’univers ? En tout cas, un flash nous subjugue, nous éblouit. Et même au volant, çà ne nous laisse pas de marbre ! 😀 . J’ai donc eu l’occasion de me faire alpaguer pas ce genre de voyant lors du salon parapsy. Comme je n’étais pas demandeur de consultation, mais seulement promeneur, eh bien le médium a donc pris l’initiative. Après m’avoir dit, je pense sondé avec quelques banalités me concernant, il me balance, tel un gros pavé dans une marre, avec un aplomb rare, en me regardant bien en face « Vous avez un problème sentimental, vous avez eu un problème sentimental par le passé !  » Sur le coup, et voulant le laisser se découvrir plus, je ne dis rien, tout en essayant de sentir en moi le problème sentimental éventuel. La magie marche puisque je suis entré en auto-analyse déjà. Et je me dis en moi-même « Actuellement, je ne me sentais pas trop avoir de déception amoureuse. Ce n’est pas çà qui m’occupe l’esprit aujourd’hui. Par contre, dans le passé, je veux bien admettre qu’il y ait probablement eu quelque chose !  » . Et je me fais à toute vitesse mon film. Et en même temps je me dis qu’avec une affirmation dite avec autant de conviction, les yeux dans les yeux et aussi générale, il ne peut que dire juste. Dès que je donne un écho, une réponse quelconque, il peut rebondir. Le dialogue est installé, la consultation a commencé. Sans support, ni de la boule de cristal, ni du positionnement des astres, ni de la boule de cristal. Seulement avec un aplomb monstrueux.

Agir de façon positive

Agir pour notre Avenir
Agir pour notre Avenir

En conclusion de tout ce long discours 😉 je me dirais ceci. Les dires des voyants sont à prendre comme un miroir de nos pensées, de nos sentiments, de nous mêmes. Avec leur entraînement, en particulier de leur sens de notre observation, ils arrivent à nous renvoyer notre propre image. Et nous mêmes, nous interprétons son discours, son message avec nos propres filtres. Oui, nous avons des informations qui concerneraient notre futur. Notre liberté, notre devoir est de prendre ces informations, qui font partie de la masse d’autres informations que nous recevons continuellement, à tout moment. De ces informations, nous devons décider de les utiliser pour servir notre objectif, nos objectifs.

  • L’oracle est mauvaise ? Plutôt que de déprimer et de nous morfondre, nous pouvons agir et commencer à prendre toutes nos dispositions pour faire face à l’adversité. Comment allons nous faire pour encaisser tout çà ? Comment allons nous faire pour survivre à tout çà ? Comment allons nous faire pour utiliser et engranger le maximum de bénéfices des ces événements négatifs qui arriveraient ? Que pouvons nous faire maintenant, immédiatement ou presque ? L’oracle, la prédiction est comme tout événement,  information qui nous arrive. Nous pouvons, devons y faire face et capitaliser dessus au service de notre rêve, de notre objectif, de nos objectifs. Toute leçon des expériences, surtout si elles ne sont pas faciles. Les expériences sont là pour nous servir. Pour nous fortifier sur notre route !
  • L’oracle est bonne ? Commençons par nous réjouir de la bonne nouvelle. De cet événement virtuel qui est à venir. Sachons avoir de l’énergie, pour en profiter, et sachons aussi engranger de bons sentiments, de bonnes impressions que nous sortirons de notre besace pour les moments moins agréables. Notre rêve est un rêve positif. Sachons engranger la joie, la développer pour que même tout au long du chemin, nous puissions chanter en regardant le paysage, en gérant notre souffle. Tout est bon à prendre. Surtout les bonnes nouvelles. L’euphorie est un bon carburant dans la vie. Et si nous le voulons, elle peu être abondante. Voulons le ! Voulons notre réussite !