Compétences pour une intelligence émotionnelle

Emotions
Emotions
Emotions

Les compétences en intelligence émotionnelle sont vraiment un plus décisif de nos jours. Notre monde actuel pullule de formations cartésiennes. Le quotient intellectuel valorise les capacités de raisonnement logiques. Tout le monde a environ les mêmes niveaux en terme de formations scientifiques. Bref, des ordinateurs à corps d’homme quoi ! Celui qui a une compétence en intelligence émotionnelle a vraiment un gros avantage. Selon Claude Steiner, voici les compétences à avoir. Et ces compétences sont des compétences transactionnelles.  Nous sommes ici dans le monde de l’Analyse Transactionnelle, développée par Eric Berne.

  • Ouvrir son cœur.
    1. Demander la permission.
    2. Donner des signes de reconnaissance.
    3. Demander les signes de reconnaissance dont on a besoin.
    4. Accepter les signes de reconnaissance.
    5. Rejeter les signes de reconnaissance que l’on ne veut pas.
    6. Se donner à soi-même des signes de reconnaissance. Un amour de soi sain.
  • Faire l’état des lieux du paysage émotionnel.
    1. Faire des déclarations action / ressenti.
    2. Accepter une déclaration action / ressenti. Recevoir une information émotionnelle sans être sur la défensive.
    3. Révéler nos pressentiments intuitifs. Effectuer un « contrôle de réalité » sur nos intuitions par rapport aux actions ou aux intentions d’autrui.
    4. Valider un pressentiment intuitif.
  • Assumer ses responsabilités.
    1. Demander pardon pour nos sauvetages.
    2. Demander pardon pour une persécution.
    3. Demander pardon pour avoir joué le rôle de victime.
    4. Accepter et pardonner.
    5. Rejeter une excuse.
    6. Demander pardon. Une façon émotionnellement alphabétisée de faire des excuses pour une action qui a profondément blessé une autre personne.