Réussir grace à ses habitudes

Regarder la Télévision Bière à la main
Regarder la Télévision dans le canapé Bière à la main

C’est quasiment devenu un lieu commun que de dire que nos habitudes nous façonnent. Pour moi c’est une évidence. Malgré cela pourtant, nous gardons parfois de mauvaises habitudes. Sommes nous donc masochistes au point de savoir que certaines de nos habitudes sont mauvaises et que nous continuons à les garder ? Allez, reprenons un peu nos esprits.

Habitude, paquebot de croisière

paquebot de croisière échoué
paquebot de croisière échoué

Tout d’abord, une habitude peut devenir quelque chose de très lourd. Comme un immense paquebot de croisière. Le temps a eu tout le loisir de l’installer en nous. Et aussi les circonstances, les éléments de notre environnement. De notre environnement interne qu’externe. Alors, gardons notre calme quand nous constatons que nous avons quelques mauvaises habitudes. Analysons bien en quoi une habitude peut être bonne ou mauvaise. Oui, nous allons juger chacune de nos habitudes. Et notre avis découlera, non de ce que quelqu’un d’extérieur juge, que ce soit un ami, un gourou ou un parent. Notre avis découle de nos objectifs, de notre objectif. Notre jugement, même si nous pouvons bien entendu écouter les avis, et surtout les analyse de ceux que nous estimons, notre jugement donc dépend de ce que nous voulons être.

Habitudes bonnes ou mauvaises

Ainsi chacune de nos habitudes pourront être classées parmi les bonnes ou les mauvaises. Aussi simple que çà, ou presque. Car quand nous pratiquons cette réflexion sur chacune de nos habitudes, nous constatons que certaines habitudes sont plutôt bonnes ou plutôt mauvaises. Ou encore ont du bon et du mauvais. Dans ce cas là, chacune de ces habitudes là doivent être analysées avec plus de précision. Nous nous poserons alors la question de savoir, qu’est-ce qui dans cette habitude en question est bonne ? Et qu’est ce qui est mauvais ? Ainsi, cette habitude sera améliorée, épurée de ce qui y était mauvais. Comme çà, nous n’auront que de bonnes habitudes et de meilleures habitudes. La route du succès, de la réussite va commencer à prendre la forme d’une autoroute dégagée.

Choisir volontairement ses habitudes

Par ailleurs, nos habitudes ont l’air de nous être tombés dessus. Ils ont l’air d’être arrivés là par hasard, par mégarde. J’ai l’habitude de fumer une clope après manger, et puis une autre, et une autre dans l’après-midi. J’ai l’habitude de regarder toutes les demi-heures dans mon frigo s’il n’y a pas quelque chose de nouveau là-dedans, sachant bien que personne ne vient de faire des courses là. J’ai l’habitude de regarder la télé, et regrette tout le temps les émissions débiles, pendant des heures tous les soirs. Je me couche toujours trop tard le dimanche soir. Bon j’en arrête là de ces exemples. Tout çà ressemble à de mauvaises habitudes. Ce qui est sûr, c’est que nous n’avons pas choisi de les avoir. Nous n’avons pas décidé de cela volontairement. Et c’est là qu’est la clé. Choisir ses habitudes.

Remplacer les mauvaises par de nouvelles bonnes

Alors, choisir ses habitudes, est-ce choisir parmi toutes celles que l’on a le bonnes et abandonner les mauvaises ? Oui, il faut faire ce tri là, et n’agir que dans le cadre des bonnes. Et effectivement abandonner les mauvaises. Très fréquemment, ceci est bien difficile. Une des méthodes possible est de remplacer les mauvaises habitudes par de bonnes. De bonne habitudes à appliquer dans les mêmes circonstances, dans le même environnement. Et puis voilà. Mais comment remplir toute la journée de bonnes habitudes ?

Ne pas regretter l’utilisation de son temps libre

Effectivement, les journées sont longues. Enfin, c’est une façon de voir les choses. Car au bout du compte, la vie est-elle aussi longue que çà pour que nous ne sachions pas quoi faire de nos journées ? Quand viendra le temps, inéluctable mais lointain, je l’espère de terminer sa vie, ne risquons nous pas de ne pas avoir utilisé nos temps libres, les moments où nous ne savions pas quoi faire, ne risquons nous pas de regretter de ne pas avoir fait certaines choses ? Nous le regretterons surement si nous n’avons pas pris les dispositions nécessaires. Si nous n’avons pas effectué les actions qu’il fallait. Et ce temps libre, ou encore temps perdu selon certains, eh bien nous devons l’utiliser à effectuer, à réaliser de bonnes actions, de bonne habitudes.

Inventer de nouvelles bonnes habitudes

Nous devons alors inventer de bonnes habitudes. Nous devons mettre au point de bonnes habitudes. Et ces bonnes habitudes, ils seront créées à partir de nos objectifs. De notre objectif. De notre idéal. De ce que nous voulons être. Le cahier des charges, il est là. Toutes les habitudes que nous avons actuellement doivent être analysées selon ce filtre là. Et tous les temps morts que nous avons, nous devons les remplir par de nouvelles et bonnes habitudes. Aucune de seconde de notre vie ne doit plus être gaspillée. Nous devons vivre pleinement et à tout moment notre vie. Et puis voilà.

Mise au point par touches successives

porte avions
porte avions

Alors, facile de créer une nouvelle habitude ? Loin de moi d’affirmer cela. Mais chacun de nos instants libres doit être utilisé à créer, à mettre au point de nouvelles habitudes en remplacement des mauvaises. La mise au point peut être longue. Il faudra y aller par touches et retouches successives. Faire des essais. Rectifier le tir. Vérifier si cela contribue bien à la réussite de chacun de nos objectifs.Ou à notre objectif ultime. De toutes les façons, le temps aurait été perdu. Alors, tant qu’à faire, pourquoi ne pas l’utiliser pour la bonne cause ? Avec rien que de bonnes habitudes, tu te forgeras une réussite. Tu auras des porte-avions à ta solde, se dirigeant vers une cible que tu as défini, au lieu de paquebots de croisières qui iront n’importe où au hasard.Tu sera une réussite. Une réussite à ta façon, une réussite comme tu voulais que ce soit. Allez, « Action » maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *