Comment vaincre sa peur

peur du zéro
peur du zéro

Vaincre sa peur. Ou ses peurs ? Car en réalité, nous pouvons en avoir plusieurs. Et puis chacun a les siennes propres. Parmi les plus courantes, nous avons, la peur de discuter avec quelqu’un, çà s’appelle la timidité. Sachant que cette timidité peut n’être spécifique qu’avec les personnes du sexe opposé. La peur de parler à des adultes, ou à des chefs. La peur du vide. La peur de l’eau, qui nous empêche de profiter des vacances à la mer, ou d’aller à la piscine alors que tous nos copains et copines y vont. La peur de la foule, ou de tout groupe de personnes inconnues. La peur des araignées ou des serpents. La peur des insectes, comme les abeilles par exemple. Je m’en arrête là, car il peut y en avoir des tonnes.

Ridicules peurs des autres

Parfois nous rions des peurs des autres. Nous les trouvons ridicules. Car nous n’avons pas peur de ce dont ils ont peur. Nous ne les comprenons pas. A la télé parfois, ils nous montrent des gens qui ont peur des araignées, ou des serpents, qui ne sont bien entendu que des couleuvres. Par contre, personnellement, j’ai eu longtemps peur de l’eau. Conclusion, je n’ai pas réussi à apprendre à nager. Par voie de conséquence, çà me confirme ma peur de l’eau. Et je suis dans un cercle vicieux. Je dois aussi dire que j’ai été un poltron pendant de longues années. Je savais que je pouvais prendre peur de n’importe quelle petite épreuve. Je savais que j’avais peur de beaucoup de choses. Contrairement à d’autres gars proches de moi, comme mes cousins par exemple.

« La » peur dans notre stock

De façon générale, nous pouvons vivre avec un stock de petites peurs. Ce stock de petites peurs nous permet d’ailleurs de survivre en cohabitation avec les petits ou grands dangers du quotidien. Sauf qu’il arrive que nous avons une peur que nous devons surmonter. Nous devons surmonter une peur déterminée car elle nous empêche de vivre la vie que nous voulons, nous empêche d’atteindre un objectif. Il nous faut alors résoudre ce problème. Et puis voilà. Mais la difficulté, c’est que ce problème n’est pas un problème technique. Ce problème est humain et de surcroît, il nous concerne, nous dans notre réelle intimité. De notre réel for intérieur.

Résoudre tout problème technique

Fille change une roue de voiture
Fille change une roue de voiture

Tout d’abord, voyons ce qu’est qu’un problème technique. Exemple, comment changer une roue de voiture ? Même si nous ne savons pas comment faire aujourd’hui, nous savons que nous savons appendre à le faire. Nous savons qu’il faut considérer la chose, les choses. Qu’est ce qu’une roue de voiture. Par quoi est-elle fixée à la voiture ? Qu’est ce qu’est un écrou ? Comment le desserrer ? Avec quoi ? Où est le cric ? Où l’installer ? Dans quel sens tourner la manivelle ? Bref tout çà c’est technique, mécanique. Çà concerne des choses, des choses que l’on peut décrire, et on décrit des actes, des actions qu’on peut faire. Bref; nous savons que nous pouvons résoudre tout problème technique avec une information, formation adéquate, du temps d’entraînement parfois ainsi que les outils nécessaires. Bref, c’est soluble. Pas trop d’angoisses à avoir.

La difficulté, c’est quand çà nous concerne nous. Nous avons peur de quelque chose. Nous perdons nos moyens. Notre cœur bat fort. Nous tremblons. Choisissons une de nos plus grandes peurs afin de la résoudre. Peut-être la plus grande. Celle qui nous limite dans notre vie. Celle qui nous embête.

Identifier cette peur

Tout d’abord, une première bonne nouvelle, nous savons quelle est cette peur. Nous avons identifié cette peur. Nous l’avons repéré. Mettons y des mots. Définissons le par des mots. Par une ou deux phrases. Par exemple, j’ai peur de l’eau. Ou encore, je suis tendu et je n’arrive pas à aborder un groupe de personnes.

Objectiver les choses

Voir, Entendre, Goûter, Sentir, Toucher (VAKOG)
Voir, Entendre, Goûter, Sentir, Toucher (VAKOG)

Ensuite, précisons les choses. Quand est-ce que çà se passe ? Qu’est vision me provoque cette peur ? Qu’est ce que j’entends qui me provoque mon anxiété ? Ma peur arrive-t-il quand je goûte quelque chose ? Ou est-ce une odeur qui provoque ma panique ? Qu’est ce que je ressens quand çà m’arrive ? Est-ce que j’ai le sang qui me monte au visage ? Est ce que je tremble ? Enfin tout ce genre de questions sur nos sensations physiques. Est ce que je tremble ? Rougis ? Ai-je envie de pisser quand j’ai cette peur là ? Bref, il faut prendre une feuille blanche et décrire du mieux et le plus concrètement possible les circonstance, les éléments et ce qui se passe. Ce qu’on a fait là, c’est en réalité objectiver les choses. Le problème qui était humain, et de surcroît qui nous concernait, nous personnellement dans notre âme et cœur, devient en fait un problème technique. Notre intellect va pouvoir se délecter pour le résoudre. Et puis voilà ! Ou presque. Car il peut y avoir un autre élément en jeu.

L’autre élément est inerte

L’autre élément éventuel, c’est autrui. Par exemple la personne que nous voulons séduire. C’est le cas le plus difficile, car par exemple, si nous avons peur du vide, le vide ne va pas changer. Le vide est inerte. Le vide ne réagit pas. Le vide est une chose. Pour le serpent ou l’insecte, je ne sais pas trop. Mais, un serpent par exemple, même s’il peut bouger, donc réagir, il ne pense pas comme un autre être humain. Pas avec ce niveau d’intelligence, ni de discussion. Bref, en cas de deuxième élément inerte comme une chose ou semi-inerte comme un animal, c’est facile. C’est toujours technique.

L’autre élément est humain

Par contre, si le deuxième élément est un humain, ou un groupe d’humains, nous ne pouvons pas contrôler totalement leurs réactions. Nous devons nous cantonner à ce qui dépend de nous. Nous allons faire de notre mieux ce qui est de notre ressort. Si nous voulons séduire quelqu’un et que cette personne ne veut pas de nous, eh bien c’est sa liberté. De notre côte, nous pouvons nous libérer de cette personne quand elle donné clairement sa position et nous intéresser à une autre personne. Une nouvelle personne.

Tester des solutions

Si la peur d’autrui, un individu ou un groupe de personnes nous prend, nous devons, de même analyser cela. Encore une fois l’objectiver. De quoi ai-je peur ? Nous avons déjà détaillé çà précédemment. Est-ce réellement un danger ? Un grand ou petit danger ? Si c’est un danger, comment allons pouvoir nous en défendre ? Comment allons nous décider de nous en défendre ? Bref, nous aurons déjà une solution, voire plusieurs de prêtes. Et nous pouvons tester la validité de ces solutions en faisant des tests progressifs. De plus en faisant çà, nous serons entraînés à affronter notre peur. Qui s’en trouvera automatiquement minimisée. Diminuée. Mais quoi qu’il en soit, il restera toujours un petit élément d’imprévu, sinon, ce ne seraient pas des relations humaines. Mais seulement des relations avec des machines et des choses !

Une pensée sur “Comment vaincre sa peur”

  1. Bonjour, bravo pour votre article très remarquable! Je suis de suisse et je suis intéressé par ce sujet. Grâce à votre blog que je viens découvrir au hasard d’un surf, je vais en connaître davantage. Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *