Courage

Le courage

Lion en Colère
Lion en Colère

Voilà t’y pas un mot, une notion bien difficile à définir ! Oui, comme tout le monde, comme moi, tu voudrais être courageux.
Tu te souviens peut-être du temps où on te demandait d’être courageux.  Tu as surement eu des moments où tu t’es dit que tu as manqué de courage, à un moment passé, proche ou lointain.

Oui, personnellement, j’ai vécu çà. Étudions un peu les éléments.

Tout d’abord, les scientifiques ont indiqué que nous les humains, et beaucoup d’autres animaux, avons à chaque danger deux comportements possibles : la fuite ou le combat.

Certains animaux sont plus doués pour la fuite. Par exemple, le lapin. D’autres pour le combat, par exemple le lion.

Alors, on nous a dit que nous devions être des lions. Des personnes courageuses et non des couards (Je n’ai pas dit connards 😀 ). Et puis voilà. Parfois, nous nous comportons en couard, en peureux et nous le regrettons après. Mais prenons quelques cas concrets.

Imprudence

Piéton traverse la rue de façon dangeureuse
Piéton traverse la rue

« Je décide de traverser la rue alors que le feu est rouge pour les piétons », est-ce du courage ? Non bien entendu. Non, c’est tout simplement une imprudence, une imprudence bien bête d’ailleurs. Donc, inutile de faire le courageux de traverser la rue alors que c’est rouge pour les piétons et que nous ne sommes pas à quelques secondes près.

Par contre, sauter dans un torrent tumultueux pour sauver une vieille qui se noierait, tout le monde, les média, la télé va dire « Ah ! Quel acte courageux! ». « Ce jeune homme a sauté dans l’eau sans réfléchir ! ». Etc.

Et voilà, très rapidement, je pose la problématique. Quand nous faisons un acte non courageux, les reproches les plus forts viennent de nous mêmes. Oui, nous nos taraudons en disant « Ah putain ! J’aurais dû y aller ! », ou encore « Mais pourquoi ne l’ai-je pas fait ? », ou encore « Si çà avait été Untel, il l’aurait fait sans hésiter »… Je m’en arrête là, car tu sais bien que j’en ai des tonnes comme çà.

Par contre, quand on fait un acte courageux, ce sont les autres qui qui le disent. Personnellement, je dois avouer que des actes courageux de ma part, il n’y en a pas eu des tonnes. Il y a bien longtemps de çà, si longtemps, quelqu’un (je n’ose même pas dire ici qui c’était) m’avait dit que j’avais eu un comportement courageux. Sinon, à la télé, il n’a jamais été question de moi en tant que héros. Je n’ai jamais vu Claire Chazal déclarer à mon sujet « Il a fait un acte vraiment courageux ! ». Voilà !

Rapide et Involontaire

Femme secourue du torrent LOL
Femme secourue du torrent LOL

Pourtant, beaucoup de mes connaissances ont fait de grandes choses. Des choses que nous pourrions qualifier d’admirables. Parfois aussi courageuses. Alors, qu’en est-il ?

Je crois que le courage, çà ne se commande pas. Un acte réellement courageux, c’est un acte spontané. Nous l’exécutons avant même d’avoir eu le temps de réfléchir. Alors, nous sommes courageux quand l’événement, la circonstance est totalement et rapidement inattendue. De façon automatique, notre subconscient diront les scientifiques nous a commandé de combattre le danger. Ou parfois de prendre la fuite. Mais c’est toujours rapide et involontaire.

Par contre, quand nous avons un esprit bien entraîné, bien cartésien, bien raisonnable, capable de tout réfléchir, bref un esprit d’universitaire ou de polytechnicien, eh bien nous réfléchissons d’abord. « Réfléchis avant d’agir » ne nous a-t-on pas rabâché dans le temps ? Et nous décidons soit de fuir, et comment le faire, ou alors de traiter le danger, qui devient un problème et donc de le résoudre. C’est moins glamour non ?

Polytechnicien courageux

Paris, École Polytechnique
Paris, École Polytechnique

Au regret de vous dire, a-t-on souvent traité un Polytechnicien de courageux ? Et un soldat de base ? Généralement, un soldat a été entraîné à se battre, à faire la guerre. Il ne va pas au combat au petit bonheur la chance, « la fleur au fusil ». Non, il y va avec une formation, un équipement préparé, une hiérarchie, un système pour l’encadrer et le commander. De même, un pompier, alors qu’il nous sauve des flammes d’un incendie violent, le croit-on réellement courageux héroïque ? C’est normal, presque normal qu’il nous sauve des flammes.

Non, celui qui est courageux, c’est le particulier qui, sans réfléchir, bravant le danger alors qu’il n’est ni équipé, ni formé pour, rentre dans la maison en feu pour sauver quelqu’un. C’est un particulier inconscient. Comme on dit « Qui ‘a écouté que son cœur ». Normal, il n’a pas eu le temps de réfléchir. D’ailleurs, il n’a même pas eu le temps d' »écouter » son cœur. Il l’a seulement entendu. Et puis voilà.

Conclusion de tout çà. Le courage, çà ne se commande pas. Il vient tout seul. Et ce sont les autres qui disent après coup, éventuellement, que l’on a été courageux. Mais ceci ne dépend pas de nous. Alors, il ne faut pas courir après ce compliment comme quoi on est courageux. Car nous risquons de nous mettre inutilement en danger pour un résultat aléatoire.

Réfléchir

Solution d'un Problème
Solution d’un Problème

Par contre, comme nous sommes devenus des être raisonnables, des êtres entraînés à réfléchir, eh bien, pour tout danger déjà identité, nous pouvons mettre au point des stratégies. Nous prévoyons le cas où çà se passerait mal, et décidons par avance ce que nous ferions. Oui, ceci n’est pas héroïque, mais comme nous avons le temps de réfléchir, comme notre intelligence rationnelle s’est beaucoup développée, c’est ce qui nous reste à faire : décider par avance pour le cas où.

Quand un événement inattendu se passe, donc un évènement non prévu, nous avons rappelons le deux comportements possibles : La fuite ou le combat. Mais ce n’est pas notre esprit rationnel qui décide. C’est notre subconscient, notre instinct. Et dans ce cas, nous ne sommes pas responsable vis à vis de notre conscience.

Encore une fois, comme nous sommes devenus des êtres très rationnels, intelligents et « raisonnables », ce que nous devons faire c’est prévoir le coup et inventer des stratégies d’affrontement, de gestion de l’évènement ! Pour ce qui est de l’imprévu, laissons notre instinct faire ! Sans regrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *