Carte de produits : en inventer

carte restaurant
carte restaurant

Cela peut paraître évident, pourtant, il nous arrive de rencontrer des professionnels, en particulier des consultants qui ne le font pas. C’est de faire des propositions, de développer, de mettre au point plus précisément, une offre.

La carte du restaurant

Pourtant, même quand nous allons au restaurant par exemple, nous avons une offre. Cela s’appelle la carte. Oui, nous avons une carte, c’est à dire que les plats, la cuisine a déjà été standardisée.

Les ingrédients sont pourtant nombreux et variés. Mais une composition a été faite. Un plat a été mis au point. Et d’ailleurs, ce n’est pas qu’un seul plat. En réalité, beaucoup de plats ont été mis au point.

Alors, ce qu’il y a, c’est que dans la plupart des restaurants, les plats sont standardisés. Cela veut dire que tout le monde, en particulier les clients ont l’habitude de voir ces plats là sur la carte. Pour les clients, les plats signifient déjà quelque chose. Et puis voilà. Pour eux, c’est facile.

Carte standard, prix standard

Pour le restaurateur, cela peut être facile aussi. Il peut se limiter seulement à utiliser les mêmes cartes que les autres restaurateurs. Ainsi, un restaurateur chinois va utiliser, copier la carte de tous les autres restaurants chinois. Ce sera une carte standard. De même, un restaurateur italien, etc. Le piège dans tout çà est qu’ils doivent aussi s’aligner sur les prix. Les prix seront aussi standard.

Oui, car comment pourrait faire un restaurateur chinois pour proposer des menus à un prix supérieur à ses collègues, confrères et concurrents ? Il ne peut pas le faire. Ce serait déraisonnable. Alors, pour bien gagner sa vie, pour mieux gagner sa vie, il va être obligé de rogner sur les coûts. Payer moins chers les serveurs et le personnel en cuisine. Peut-être diminuer la quantité. Bref, il est obligé de limiter les coûts. La limitation des coûts peut se faire mais cela a des limites. On ne peut pas réduire à zéro ses coûts.

Avoir une carte de produits originaux

Par contre, avec des produits originaux, il peut tout à fait avoir des prix élevés. Très élevés. A-t-on déjà vu un chef proposer un steak frites ? Non. Les chefs étoilés proposent des plats de leur cru, exotiques en quelque sorte, avec des noms évocateurs. Évocateurs d’évasion, de rêves etc.

Bref, les grands chefs, hormis le fait de savoir bien cuisiner, ont surtout la capacité de créer, de trouver une nouvelle combinaison, ou combinatoire d’ingrédients pour nous faire goûter des plaisirs que l’on ne peut trouver ailleurs. C’est ce qui fait le prix.

Alors, si nous en revenons à nos moutons, nous pouvons dire deux choses :

  • Nous devons avoir une carte comme au restaurant. Une carte dans laquelle nous synthétisons ce que nous proposons. Nous l’avons « customisé ». Ce sont des choix, mais nous devons le faire.
  • Dans toute la mesure de notre possible, nous devons être originaux dans les formulations de notre offre. C’est cette originalité qui nous permet d’avoir des prix de vente performants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *