Avec des Si, on refait le Monde

« Avec des si, on refait le monde » entendons nous parfois… Ceci mérite une petite réflexion… Il ne faut pas prendre çà au premier degré seulement… en fait, il y a des si au passé, et nous avons aussi des si au présent, voire plus…

Si, au passé

Refaire le monde
Refaire le monde

C’est le plus fréquent… Oui, nous avons l’habitude de dire par exemple « si j’avais su, j’aurais fait ceci ou cela !  » … Ou encore « si j’avais ceci ou cela, alors je n’en serais pas à aujourd’hui !  » D’ailleurs, le « j’en serais pas là aujourd’hui » signifie « je ne serais pas dans cette merde aujourd’hui » . Ce sont des regrets… Ce sont des regrets, c’est à dire une situation actuelle inadmissible, à laquelle nous attribuons la responsabilité au passé… Aux conditions passées… Bref dans tout çà, nous ne nous prenons pas pour responsable de la situation actuelle… De la situation mauvaise actuelle… Et nous ne sommes doublement pas responsables… Car il s’agit d’éléments que nous ne maîtrisions pas par le passé. Bref, pas de chance. De plus, c’est du passé. Et tout ceci nous permet de jouer les victimes en bonne conscience. Conclusion, nous pouvons dire « avec des si, on referait le monde »… C’est une façon de nous reprocher notre attitude de victimisation plaintive… Maintenant, que pouvons nous faire de positif ?

Si, au présent et au futur

Maintenant, nous en sommes où nous sommes aujourd’hui… Aujourd’hui, ici et maintenant… Nous pouvons toujours dire « et si… »… Justement, nous pouvons dire çà, et rêver… Rêver, c’est important, très important… Nous pouvons nous dire « et si j’avais les moyens, eh bien je réaliserais mon rêve qui est… » … Bien entendu, certains se disent « mais comme je n’ai pas les moyens, alors c’est la pourquoi je ne peux pas réaliser mon rêve ». « Alors, laissons tomber ce rêve, les rêves car nous allons nous faire inutilement mal avec nos déceptions »…

Et secrètement nous nous disons… « continuons à vivre couchés, rampants comme des larves, des vers de terre, c’est mieux ainsi… ». Là, je dis STOP ! DEBOUT !

Debout !

Tout d’abord, as tu remarqué que les êtres humains sont des êtres debout ? Et pas rampants comme les limaces ou les vers de terre ! Et même pas des animaux sur leurs quatre pattes ? Nous sommes debout sur nos seules pattes de derrière. Fiers et aussi grands que nous pouvons. Oui, nous sommes faits pour être debout. Alors oui, relèves toi, relevons nous… Nous sommes ainsi faits.

Comment faire alors ?

Suricate debout
Suricate debout

D’abord, prendre les conditions que l’on a posées… « Si j’avais les moyens… » disions nous… Eh bien justement, nous pouvons nous poser plus précisément la question suivante : « Comment puis-je faire pour avoir ces moyens ? »… si c’était de moyens que nous voulions pour réaliser nos objectifs…

Car c’est bien de cela qu’il s’agit… Nous sommes ici et maintenant… Nous sommes ici et maintenant, je me répète… Et tout ce que nous avons à faire, tout ce que nous pouvons faire, tout ce que nous devons faire, c’est justement de faire quelque chose… Faire, c’est à dire agir…

Donc nous poser la question de « Quoi faire pour agir »… « Quel est le premier pas à faire pour avancer »… Pour avancer vers son objectif, vers son rêve… Car nous savons par expérience physique que dès que le premier pas est fait, les autres sont plus faciles… Tu veux faire un essai ? Mets toi debout, fais un premier pas, puis un deuxième… Tu sais pas expérience que marcher, avancer c’est facile… Allez, je te laisse te poser la question de « Que faire pour… » et avancer. Là ! Maintenant !

 

Une pensée sur “Avec des Si, on refait le Monde”

  1. J’aime bien votre article, de bon sens, énergique et avec un style direct.
    « Avec des si » est souvent utilisé aussi pour trouver de mauvaises raisons de ne pas lancer un projet, et votre étude est intéressante pour voir cela en général comme une attitude de repli. Merci de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *