Manipulation : Concurrent, Faute et Autorité

Concurrence toujours

Blessure au Foot
Blessure au Foot

Nous sommes toujours en concurrence avec quelqu’un. Nous devons, si nécessaire, avoir le courage de l’admettre. De toutes les façons, si nous ne l’admettons pas, la dure réalité des choses nous ouvrira les yeux.

Nous sommes la plupart du temps en société, c’est à dire avec d’autres personnes. Que ce soit dans notre famille, à l’école, au boulot, sur la route avec les autres conducteurs dans les voitures, dans la rue sur le trottoir, dans le métro, etc.

L’Autorité et la Faute

Nous pouvons nous imaginer que nous ne sommes qu’en duel avec notre concurrent. En réalité, nous avons aussi un troisième interlocuteur dans l’histoire. Il s’agit de l’arbitre. Ou encore l’autorité, par exemple la police, ou le chef, ou la personne à séduire. Bref, Il y a moi, mon concurrent et le juge.

Dans une compétition normale, comme cela devrait se passer en théorie, eh bien les deux concurrents jouent franc jeu chacun de son côté. Selon les règles du jeu. Pas question de faire du hors jeu. Ça, c’est la théorie. En pratique, çà ne se passe pas comme çà.

En pratique, non seulement que chacun essaie de montrer sa performance supérieure en jouant comme il faut, mais aussi en provoquant la faute de l’adversaire.

Au Foot

C’est ce qui se passe au foot par exemple. On pousse le joueur adverse à faire un hors-jeu ou une faute. Faute réelle ou pas, peu importe. Le mieux, je veux dire le plus agréable se passe quand le joueur adverse semble nous avoir taclé, que nous n’avons pas mal, malgré toutes nos simulations, et que l’arbitre sort son carton jaune ou rouge. Ça, c’est jouissif.

Grosses Bêtises et Conneries

Enfants
Enfants

Autre moment de frissons, c’est quand on fait de « grosses conneries avec les copains ». Faire un grosse connerie tout seul en général, c’est « bof ! ». Par contre, avec les copains c’est super ! Et c’est encore plus super quand on a réussi à rameuter la police par exemple. Ou le surveillant général. Ou quand on fait des « bêtises » avec son ou ses frères, le parent autoritaire et courroucé vient avec ses gros sourcils froncés. On en tremble de plaisir et de peur en même temps. Et le but ultime du jeu n’est en fait pas de faire une connerie, mais de laisser l’autre se faire prendre et punir, et d’être soi même innocenté. Du vécu ?

Sur la Route

Radar Automatique
Radar Automatique

Autre exemple sur la route. Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir un connard qui vous colle au cul sur l’autoroute ? D’un air de dire, « putain, mais avance grosse limace ! ». Bien entendu, vous le surveillez du coin de l’œil dans votre rétro. Vos oreilles commencent à chauffer. Il met son clignotant gauche alors que vous êtes sur la file la plus à gauche. Comme vous avez une voiture puissante, vous appuyez un peu pour lui montrer que vous pouvez aussi foncer. Il vous colle encore. Vous appuyez encore plus. Il commence à ralentir semble-t-il. D’ailleurs, vous venez de le scotcher là ! Il se gare dans le flot de l’autre file. Vous êtes content. Vous relevez les yeux de vos rétros, et regardez la route. « Putain ! Un radar là ! » Et coup d’œil terrorisé vers votre compteur. 155 ! Il vous a poussé à la faute, et ce connard de flash vous a fait un bon clin d’œil lumineux.

Dans tout çà, votre concurrent vous a manipulé. Il vous a poussé à la faute, et vous avez été « démasqué » par l’autorité. Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *